Buscar
  • Radar

Argentine : la finance frappe à nouveau


Fin de week-end gris et humide dans la grande banlieue de Buenos Aires. Les rues autour de la vieille gare de San Miguel, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale, sont désertes. Ça sent la déprime à plein nez, et pas seulement parce que c’est la fin des vacances d’hiver. Ici, de toute façon, les habitants ne sont pas partis skier. Dans une salle des fêtes en préfabriqué, une soixantaine de femmes s’activent au milieu des courants d’air glacé. «Ici, c’est un peu comme un club, on vient pour discuter, pour se retrouver», tente nerveusement Ayelen, 32 ans, en entortillant autour de ses doigts les franges de son écharpe. Elle baisse les yeux, consciente de ne pas être très convaincante. La vraie raison de sa présence est à ses pieds, sur le ciment gris, à côté de ses trois enfants : son unique radiateur à gaz qu’elle est venue échanger en plein hiver austral contre de la nourriture, dans ce club de troc qui se réunit deux fois par semaine. Elle est couturière et ne peut plus payer ses factures, qui ont explosé depuis la suppression des subsides aux services publics à l’arrivée du président libéral Mauricio Macri (en cumulé, + 722 % pour l’électricité, + 451 % pour l’eau et + 973 % pour le gaz).


Continuar leyendo en http://www.liberation.fr/planete/2018/08/01/argentine-la-finance-frappe-a-nouveau_1670233

0 vistas

Entradas Recientes

Ver todo